Retour sur la formation « Ecriture de contenus VR » à l’école des Gobelins - Prochain cours du 21 au


La formation qui s’est déroulé du 15 au 19 avril a été des plus agréable et surtout, enrichissante sur le plan humain tant que professionnel.

J’ai pu rencontrer quatre professionnels aux profils aussi variés qu’il peut y avoir de domaines dans la création de contenus immersifs.

Permettez-moi de vous présenter Sonia, Frédéric, François et Iulian !

Sonia Delahaye est une auteure, scénariste et réalisatrice, qui a déjà un parcours jalonné de nombreuses sélections dans le scénario de long métrage, le court et le documentaire. Son prototype de fiction 360° interactive a déjà été sélectionné plusieurs fois lors de divers festivals. Je vous rappelle qu’un prototype est une « maquette », une ébauche, souvent réalisé à moindre frais, qui existe essentiellement pour donner une idée du projet final, trouver des aides financières et/ou un producteur. Inutile de vous dire que pour avoir été sélectionné plusieurs fois, ce prototype doit être d’une grande qualité. Sonia a donc pour mission de réaliser la version définitive de son expérience immersive « Sex Buyers », sûrement en fin d’année. Cela fait partie des raisons pour lesquelles Sonia a choisi cette formation : remettre de l’ordre dans tous les sons de cloches que l’on entend au gré des cyber-lectures ou des discussions sur l'écriture à 360– confirmer ou pas ses propres analyses – apprendre de nouvelles techniques… J’espère que Sonia aura trouvé tous ces outils et la possibilité d’extrapoler bien au-delà ses propres idées, car c’est bien à ça que ce cours est dédié.

Frédéric Bouquet est réalisateur à l’ECPAD spécialisé dans les films 360°. Il travaille essentiellement sur des demandes de ses commanditaires sur des films mettant en avant, par exemple, le patrimoine des hauts lieux de la mémoire nationale du ministère des armées. Réalisateur aguerri, Frédéric est venu chercher des outils narratifs afin de rendre encore plus fluide ses productions mais également, utiliser le storytelling afin de « raconter » une histoire à 360°. Si les films de Frédéric peuvent être proches du documentaire ou du film de communication, je souhaite qu’il ait trouvé toutes les réponses à ses questions, une méthode pour captiver l’attention à travers des « stories » ainsi qu’un intérêt renouvelé pour la narration en Réalité Augmentée.

Francois Steelandt est concepteur vidéo au studio de création MAIF. Son travail est de réaliser des films, en flat ou en 360, afin de transmettre les valeurs éthiques de son entreprise, de présenter son écosystème de partenaires ou une manifestation institutionnelle. Transmettre, véhiculer, communiquer, n’est pas une chose facile quand il s’agit, par exemple, de développement durable ou de commerce équitable, le tout dans un respect profond de la biodiversité, de la bioéthique. François, comme Frédéric est venu chercher des outils de narration adaptés à son imaginaire, son propos pour donner une forme immersive à ses idées qui répondront dans le futur aux demandes de ses employeurs tout en ayant un message sincère dans chacun de ses films. Tout comme Frédéric, François a eu un intérêt particulier pour la narration en Réalité Augmentée (AR) et ses possibilités dans un futur proche.

Iulian Furtuna est metteur en scène, mime, artiste protéiforme et, au sein de toutes ses facettes créatives, il créé des dispositifs immersifs à 360° au moyen de projections live sur écrans géants pour des expériences communes, sans casques VR. Dans ce contexte aussi précis que particulier, Iulian est venu chercher des outils narratifs pour les transformer en outils personnalisés, propres à son usage live. L’expérience commune sur une salle remplie d’un public est, en partie, différente d’un visionnage au casque. Pas de motion-sickness (cyber-malaise) surprenant, une gestion du POI (point d’intérêt) assez différente, et des déplacements de caméra beaucoup moins restreint… Bien que les cours du programme VX02 des Gobelins soient centrés sur le visionnage au casque VR et sur la narration, je souhaite que les artistes comme Iulian puissent trouver des réponses à leurs multiples questions et, qu’ensemble, nous puissions faire évoluer le langage immersif.

Pour conclure, je peux vous confier que j’ai adoré donner ce cours à des stagiaires aussi riches que diversifiés dans leurs expériences respectives, qui m’ont beaucoup apporté dans leurs remarques et contradictions. Les acteurs-créateurs de mondes immersifs s’aperçoivent, lentement mais sûrement, que l’écriture est la « clé de voûte » de tous les contenus VR, peu importe leur nature. La complexité de la mise en image et la « traduction » de l’imaginaire de chacun, est loin d’être facile dans un environnement à 360° et je reste persuadé que notre socle est, et sera toujours l’Ecriture !

Ce cours, évolutif par essence (la VR est encore trop jeune pour édicter quelconques règles), s’améliore donc de cette cession et je vous donne rendez-vous pour la prochaine formation qui aura lieu du 21 au 25 octobre 2019, en espérant vous y voir nombreux. Vous pouvez demander des renseignements et vous inscrire ici.

A très bientôt sur www.virtualscript.fr

#360 #VR #réalitévirtuelle #immersion #narration #interviews

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now