virtualscript.fr, réalité virtuelle, écriture de contenus VR, réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,

IMMERSITY c’était comment ? Petit debrief…

 

Top ! Génial ! Cool !??? Ces « adodjectifs » (non, il n’y a pas de faute de frappe ;)) ne sont pas suffisants par rapport à la réalité de cette aventure Angoumoisine etmême bien en dessous…

 

Les assises de la narration immersive ont été intenses, très professionnelles, agréables et incomparables, par rapport à tout ce que j’ai vécu comme rencontres diverses et variés dans le domaine de l’immersion ! Et, après de nombreuses discussions avec les participants sur ce sujet, je n’étais pas le seul à le penser.

 

 

 

 

Alors pour les absents, que s’est-il passé à Angoulême du 10 au 12 octobre 2018 ???

 

Tout d’abord, même si cela peut paraître anodin pour certains, nous avons été extrêmement bien reçus ! Si si ! Mise à disposition de navettes depuis la gare jusqu’à la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image, petits déjeuners (tous les jours, mes amis…), repas et buffets excellents avec des produits de qualité (oui, toujours tous les midis et soirs… Des regrets, les absents ?? J). Et pour finir, des navettes pour vous ramener à votre hôtel jusqu’à 1H00 du mat !

 

Que demander de plus ? Des organisateurs charmants, bienveillants et organisés ?? Et bien c’était aussi le cas. J’en profite donc pour remercier Frédéric Cros mais aussi David Beauvallet, Voyelle Acker, Marion Martinot et bien d’autres que j’oublie sûrement (je m’en excuse J).

 

Alors qu’avons-nous fait pendant ces deux jours ??? Malgré mon introduction, ne croyez pas que nous ayons effectué un périple culinaire ! Nous avons bossé plus que je ne l’aurais pensé.

L’objectif de ces assises était de projeter dans le futur de nouvelles idées au sujet de la narration immersive. Et nous l’avons fait !

 

Les conférences inauguraient chaque demi-journée avec des sujets intéressants, et nous pouvons tous remercier David Nahon, Céline Tricart, Jonathan Picard, Ronald Menzel, Heath Kenny et Antoine Cayrol pour leur sens du partage.

 

Et sans transition, Voyelle Acker veillait au grain pour nous diriger vers des ateliers où la matière grise avait l’occasion de chauffer, produire pas mal de vapeur pour évoquer freins et solutions dans la chaîne de production immersive. A la fin des ateliers, une pause ? Que nenni !! Un debrief commun afin de connaitre les résultats des autres ateliers. J’en profite pour remercier tous les animateurs des divers ateliers.

 

Je ne vous donnerais pas ici les comptes rendus des ateliers, je pense que le Pôle Magelis s’en chargera d’ici quelques semaines, mais sachez que nous avons longuement débattu de création, production, diffusion autour de la BD immersive, du film 360, du jeu vidéo et de l’animation.

Ouf… Un bon repas bien mérité et… C’est reparti pour un après-midi !

 

Conférence – ateliers – debrief… Et activités : visite et cocktail au musée d’Angoulême, projection cinéma 3D, et une soirée où les rencontres professionnelles ont fait plus d’un heureux.

Et que fait-on le lendemain ? La même chose avec le même plaisir.

 

En début d’après-midi - car c’est déjà la fin des assises proprement dites -, on commence déjà à se dire au revoir et on regrette déjà qu’il n’y ait pas une journée de plus. Il faut dire qu’on commençait à prendre le rythme…

 

En conclusion nous avons eu un jour et demi de réflexion et de travail qui n’avait pas été mis en place, jusqu’à ce jour, de façon aussi bienveillante et intelligente. Personne n’avait pensé à créer un événement productif et non lucratif et ceci, nous le devons au Pôle Magelis, ses organisateurs et intervenants.

 

Concrètement, un slack qui connectera les participants d’IMMERSITY devrait voir le jour bientôt, ainsi qu’une association fédérant la parole des acteurs « immersifs ».

 

IMMERSITY a fait que nous nous sommes enfin rencontrés, que nous sommes (presque) tous sortis de nos sombres laboratoires à idées (ou lumineux, ça dépend de la région) et que nous avons pu échanger sur ce qui nous passionne.

 

En vous remerciant tous pour ce séjour enrichissant, je retourne en immersion m’immerger dans un projet immersif (en étant triplement immersif, vous remarquerez que je ne parle plus de VR…)

 

Un dernier truc, l’année prochaine, on se dit deux jours et demi… ?!? ;)

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now