virtualscript.fr, réalité virtuelle, écriture de contenus VR, réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,réalité virtuelle, VR, 360,

Performeur et spectacle augmenté Part 02

Article écrit par Luc Pinguet

Chaque tête pensante avait sa propre vision de la performance. On peut même y voir une forme de narrations superposées. Il y a tout d’abord le scénario imaginé par les metteurs en scène Adrien Mondot & Claire Bardainne, le scénario écrit à chaque seconde de l’improvisation du danseur Jérémie Bélingard et le scénario qui naît des deux premiers. Ces multiples lectures de l'œuvre nécessitent une réflexion quant à la portée du propos que l’on souhaite diffuser et rendre intelligible.





Il est même possible que la vision du collectif soit relativement opposée à celle du danseur. Chacun voulant potentiellement raconter sa propre histoire. On peut retrouver ce type de scénario dans des contenus plus immersifs comme le cinéma 360 ou les jeux vidéo dans lesquels les scénarios sont rarement linéaires. En prenant du recul sur la performance, nous pouvons maintenant nous attarder sur le cas de Millumin, le logiciel qui a permis à cette expérience comme à beaucoup d’autres d’exister. Depuis sa création en 2012, l’application de l’entreprise française Anomes n’a cessé d’évoluer. Philippe Chaurand, cofondateur, décrit Millumin comme un outil très généraliste pour l’art digital. Pour comprendre cela, il faut remonter à l’origine même de l'existence du logiciel.


À l’époque, les possibilités de projections numériques pour le spectacle vivant se résumait à des habillages réalisés sur des logiciels comme Adobe After Effect où il était obligatoire de prévoir la position exacte de chaque comédien, acteur ou autre danseur sur scène pour assurer la bonne lisibilité et compréhension de la volonté du metteur en scène. Aucune place à l’improvisation dans ce cas de figure bien évidemment. Sans parler de l’absence totale d'optimisation pour ce type d’utilisation dans ces logiciels. Ainsi, Millumin est pensé comme un outil devant couvrir le maximum de fonctionnalités pour répondre au plus de besoins et envies d’artiste de scène. Mais pourquoi la scène à tout prix me direz-vous ? Il est simple aujourd’hui d’imaginer les utilisations de l’outil numérique dans de nombreux domaines, dont son utilisation est courante. En revanche, dans le cas de la scène, un des arts vivants les plus anciens encore largement pratiqué aujourd’hui, le numérique n’est pas chose courante étant donné les limitations techniques.




Vous voulez lire la version longue de cet article, sans inscription, gratuite... Suivez ce lien sur le blog d'HoloVR Prod